09 69 80 55 81 Un conseil, une question contactez-nous du lundi au vendredi de 9 à 12h et de 14h à 18h

Panier

Bienvenue sur le site d'Eneove

Chauffage Bois

chaudière bois bûche pellet ressource

Le chauffage au bois est le mode de chauffage le plus ancien chez l'homme. Il a traversé les âges pour nous parvenir sous ses deux formes actuelles, le chauffage d'appoint et le chauffage central. Le bois est issue des forêts. Celles-ci représentent en France 30% du territoire soit 16.4 millions d'hectares. Depuis 1830 la surface couverte par la forêt a quasiment doublé et elle continue d'augmenter. La croissance naturelle de nos massifs représente 103 millions de m3 par an.

Ces ressources sont renouvelables tant que l'exploitation ne dépasse pas les capacités de production. En France la consommation est assurée par deux grandes filières la filière bois industrielle (sciage, ameublement, pâte à papier, construction, ...) et la filière bois énergie. Cette dernière consomme 35 millions de mètre cubes par an. Une maison individuelle sur deux fait appel à cette énergie soit comme chauffage principal soit comme mode de chauffage secondaire.

Le chauffage central au bois est un mode de chauffage confortable, économique et performant. Les chaudières bois récentes obtiennent de hauts rendements énergétiques permettant une moindre consommation de combustible et une ergonomie de fonctionnement accrue. Le bois est un combustible bon marché car non indexé sur le prix des énergies fossiles.

 

Equivalence énergétique bois fioul

 

I. La chaudière à bûches

Les chaudières à bois se caractérisent par leur mode de combustion et la manière dont l’air est admis dans le foyer : c’est le tirage. Il peut être naturel ou forcé à l’aide d’un ventilateur de type turbine, d’où l’appellation fréquente de « turbo »

1. le tirage naturel

On le met en œuvre dans les chaudières à bûches selon trois techniques :

a. Les chaudières à bois à combustion montante

 

Elles sont simples mais de qualité médiocre. Le combustible est empilé sur la grille (la « sole ») du foyer. Toute la charge s’enflamme simultanément. La combustion est difficile à maîtriser et, en général, de médiocre qualité et incomplète.

b. Les chaudières à bois combustion horizontale

 

 

 

Elles réduisent le taux d’imbrûlés. Les phases de combustion et de séchage sont dissociées et la combustion a lieu en couches minces. Les arrivées d’air primaire et secondaire sont mieux contrôlées, donc la combustion est améliorée.

c. Les chaudières à bois à combustion inversée

 

 

 

Elles offrent une bonne qualité de combustion. Les flammes se développent au travers de la grille, support du combustible, ou au travers d’une tuyère. Les entrées d’air primaire et secondaire sont distinctes, ce qui améliore encore la qualité de la combustion.

2. Le tirage forcé

 

 

Les chaudières à bois à combustion inversée et tirage forcé dites « turbo » perfectionnent les chaudières à combustion inversée. Elles sont équipées d’une turbine qui introduit l’air de combustion ou d’un extracteur qui aspire les fumées. Elles offrent un meilleur rendement.

Le ballon à hydro-accumulation (ou ballon tampon) :hydroacumulation tirer le meilleur de votre chaudière bois

 

Pour un fonctionnement convenable et une durée de vie plus longue des chaudières « turbo », il est conseillé de coupler la chaudière à un ballon tampon. Celui-ci permet de stocker le surplus de chaleur fourni par la chaudière et de la restituer plus tard sans relancer la chaudière.

Ce système permet :

- D’assurer un bon niveau de confort grâce à l’addition possible d’une régulation.

- D’augmenter la durée de vie du matériel.

- De produire de l’eau chaude sanitaire en été.

-De coupler le système avec une autre chaudière.

II. La chaudière à plaquettes ou à granulés de bois (pellets)

 

chaudière bois pellet

Les chaudières automatiques à plaquettes ou à granulés présentent de nombreux avantages.

Le principe de la chaudière à pellets est le même que celle d’une chaudière classique. Le combustible fournit de la chaleur pour le chauffage central et l’eau chaude. Il s’agit d’un “chauffage au bois”, mais les pellets présentent de nombreux avantages par rapport aux bûches :

  • L’alimentation de la chaudière est automatique .
  • La forme des pellets leur confère un atout en terme de stockage et de transport. Les pellets sont moins salissants et bien plus pratiques à stocker que des bûches. Le combustible est stocké dans un silo de plusieurs mètres cubes, généralement enterré ; l’autonomie peut être de plusieurs mois.
  • La chaudière est programmable : elle permet donc de disposer du confort d’utilisation d’une chaudière classique. Toutes les étapes (alimentation, combustion, décendrage, extraction des fumées, etc.) sont contrôlées et optimisées grâce à une régulation électronique.
  • Grâce à la densité des granulés, le rendement d’une chaudière à pellets peut dépasser 95 % grâce à ce combustible.
  • L’entretien de la chaudière à granulés de bois présente également de gros avantages : des fonctions d’auto-nettoyage et la collecte des cendres dans un bac limitent les interventions salissantes pour l’utilisateur.


Pellet le bois de demain

 


Ce site utilise des cookies. En continuant sur ce site vous déclarez accepte notre politique sur les cookies. Plus d'info ici.
x